compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Prier avec le P. Guardini : 38e jour

    Difficultés à prier provenant de crises de la foi

    Qu'advient-il de la prière quand la foi elle-même est chancelante ? La prière s'adresse au Dieu qui nous est connu par la Révélation ; et nous ne sommes certains de celle-ci que par la foi. Qu'arrive-t-il lorsque la foi est incertaine, ou bien qu'elle n'existe pas encore vraiment, lorsqu'on n'est encore que sur le chemin qui conduit à la foi ? Comment prier dans ces conditions ? Et il ne s'agit pas seulement de savoir si la foi est assez forte pour prier, mais si, en bonne conscience, on a le droit de prier. Car la foi est inséparable de la vérité, mais si ma foi vacille, et que j'essaie de prier, la conscience me reproche de n'être pas sincère. Alors ? Le problème n'est pas simple. 

       

    Lire la suite

  • Psaume 44

    Introduction au psaume :

    Au roi et à la reine.

    Nous prenons résolument ce psaume sur les lèvres de l'Eglise qui l'aime et en use avec une liberté joyeuse. 

    Ce Roi dont la grandeur est dans l'ordre de la justice et de la vérité, nous ne pouvons pas ne pas suivre saint Paul qui y reconnaît le Christ, salué par son Père, quand celui-ci " introduit son Premier-né dans le monde " (He 1, 6.8).

    Cette princesse étrangère qui vient à sa rencontre, l'Eglise s'y est reconnue elle-même : épouse et mère à la fois, engendrant à son Roi des fils venus de tous les horizons de la terre. L' Eglise y a reconnu aussi cette âme unique et parfaite qui " a trouvé grâce aux yeux de Dieu " (Lc 1,30) et dont la mission maternelle est si prodigieusement féconde : la " Mère de Jésus ". Enfin, derrière Marie, comme ses " suivantes ", le cortège des âmes virginales qui connaissent, dans leur abandon total au vouloir divin, l'honneur, elles aussi, d'une sorte de maternité (Mt 12,50).

    Mais au-delà, ce sont toutes les âmes une à une, livrées au Christ comme à leur Epoux : " Je vous ai fiancés à un Epoux unique ; comme une vierge pure je vous ai présentés au Christ ", dit saint Paul aux Corinthiens (2 Cor 11,2). 

    C'est dans cet esprit qu'il faut joyeusement saluer l'entrée de notre Roi, notre Epoux : 

     

     

    Lire la suite