compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

P. Monier

  • Venez à la noce

    Le Christ est venu, il faut bien le regarder, mais ne pas le discuter. On ne discute pas la Vie et la lumière. On regarde et on finit par voir... La lumière ne se prend pas, elle se reçoit...Dieu vient à vous, vous n'avez qu'à L'accepter.

    Comme disait un musulman : voilà trente ans que je cherche Dieu et je commence à m'apercevoir que c'est Dieu qui me cherche.

    Jean continue :

    La lumière....les ténèbres ne peuvent s'en emparer. Dieu vient chez les hommes, les hommes ne le reçoivent pas, mais il y en a quand même qui le reçoivent. Ceux-là deviennent fils de Dieu et, avec eux, Dieu va continuer son rayonnement.

    A un moment donné :

    Le Verbe s'est fait Chair...

    Il a demandé cette chair, non pas à un ange qui lui aurait fabriqué un être spécial, mais il l'a pris à une femme qui l'avait héritée de Rahab, qui l'avait héritée de Bethsabée, qui l'avait héritée de Tamar... C'est écrit dans le Nouveau Testament. Dieu n'a pas pris une chair sans péché mais une vraie chair...

    Lui, Il n'a pu commettre le péché - dit Paul mais Il a pris une vraie chair, une authentique chair de péché. Jésus-Christ est un vrai homme formé dans la matrice d'une femme, neuf mois comme vous et moi. Sa chair, c'est une femme qui l'a faite avec l'Esprit de Dieu lui-même... car un homme et une femme ne peuvent pas faire un Dieu-homme.

    Le Christ est venu nous montrer Dieu... non pas avec des miracles, mais nous montrer Dieu dans sa vie humaine... dans sa sueur, dans son amour de l'homme, dans sa mort humaine et dans la métamorphose achevée par la résurrection.

    (...)

    Jésus n'a jamais voulu se mettre à côté de notre vie. Enfant, il prenait ses babouches sur son dos, pour ne pas les abîmer, car il était très pauvre, et il allait faire les commissions de sa mère. Il apprendra à raboter, à réparer des serrures avec Joseph. Il sera artisan de village et ira chez tout le monde...

    Voilà Dieu chez nous.... Cela ne vous choque pas ? J'ai vu des gens qui étaient très choqués :

    - Ce n'est pas possible !

    - C'est plus que possible, c'est même vrai...

    Dieu aime l'homme tel qu'il est. (...)

    Dès que Jésus-Christ a 3, 4, 5 disciples..., Il les emmène, non au monastère de Qumran faire une retraite, mais à la noce ! Oui, à la Noce de Cana !

     

    Prosper Monier - "Jésus-Christ tel qu'il est" - Salvator 1975 - pp. 14-19