compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mystère du mal

  • La Création et l'existence d'un Dieu créateur (6)

    [34 suite] On ne peut ici taire la grande objection que font tant d'hommes à l'Amour Créateur de Dieu : l'existence du mal. Certes le mal ne vient pas de Dieu, car le mal, nous l'avons déjà dit, n'est pas une réalité positive, mais un manque de bien ou de perfection, une absence, qui n'a pour cause que la déficience de la créature tandis que vient de Dieu tout ce qu'il y a elle de réalité positive, de bien et de perfection. Il reste qu'on peut se demander pourquoi Dieu laisse arriver le mal. La seule explication possible, puisque tout vient de son Amour, est qu'Il ne laisse arriver un mal qu'en vue d'en tirer un bien plus grand que celui dont ce mal nous prive, ainsi le chirurgien doit laisser souffrir l'opéré en vue de sa guérison. Pourtant nous ne voyons pas quel bien supérieur Dieu a en vue dans la plupart des maux qui arrivent aux hommes, et le problème du mal reste un grand mystère pour notre intelligence  laissée à ses seuls moyens. Les desseins de Dieu dans la marche de sa création nous sont profondément cachés. Nous verrons plus loin comment la Révélation, en nous dévoilant le mystère de l'Incarnation Rédemptrice, éclaire tout le problème du mal.


                                         A suivre....prochain post.


    Jean DAUJAT - Connaître le christianisme - Éditions Pierre Téqui 1947

  • le serpent, la pomme et la chute

    Quelle est l' origine du mal dans le monde ? Comment l'expliquer ?

    Nous rencontrons le mal quotidiennement en regardant le monde. La télévision nous montre des actes de terrorisme; nous y voyons meurtres, tyrannie et injustice.

    Mais il n'y a pas seulement le mal qui saute aux yeux et qui soit le fait de Hitler, Staline, Mao ou Pol Pot. Il existe aussi le mal dans sa banalité, au cœur du quotidien. Le mal existe dans les entreprises où l' on harcèle des hommes qui s'en trouvent épuisés psychiquement. Dans le voisinage, on ridiculise des hommes et on les catalogue; on trouve, chez des jeunes gens, la fascination du mal et leur fixation sur lui.

    Le phénomène du satanisme se ranime précisément en même temps et il se manifeste, par exemple, dans des formes avilissantes, agressives, fortement sexualisées et brutales d'une musique rock satanique. Quand des jeunes gens ne trouvent aucun sens à leur vie, ils voient souvent dans l'identification avec le mal l'unique issue. Parfois, ils désespèrent du bien. Ils s'identifient avec le mal, pour affirmer leur force et leur valeur. Mais avec le temps, une telle identification les rend malades. Cependant, il ne faut pas que nous considérions seulement le satanisme. C'est toute la société qui souffre de cette fascination du négatif. Les médias nous parlent essentiellement plus du mal que du bien. Manifestement, on s'intéresse davantage à ce qui détruit les repères de l'humain qu' à ce qui est riche de valeur et d'humanité.

    D' où vient le mal qui nous nargue de tant de manières ? La Bible tente de nous expliquer de façon imagée, avec l'histoire de la chute originelle, comment le mal vient dans le monde. Dieu a créé le monde bon. Pourquoi le mal existe-t-il ? La Bible nous parle du serpent qui séduit l'homme. Mais c'est une image qui ne répond pas à notre ultime question. Pourquoi et d'où vient le serpent ? Est-il envoyé par Dieu ? 

     Le mal demeure un mystère. Nous pouvons nous livrer à des réflexions rationnelles qui nous expliquent le mal. Mais finalement, nous ne pouvons pas le saisir. Selon une explication, l'homme est libre et il peut abuser de sa liberté. Avançons une autre explication: l'homme ne peut supporter de ne pas être comme Dieu. Il n'a pas voulu accepter d' être dépendant de Dieu. C'est une vexation narcissique de ne pas être lui-même Dieu. En conséquence, le mal vient dans le monde, parce que l'homme s'est pris pour Dieu ou pour une idole.

    La psychologie tente de donner une autre explication. Pour elle, le mal résulte d'une évolution manquée et d'un traitement déficient des blessures de la petite enfance. Le mal surgit, quand les besoins instinctifs, en réaction à des frustrations excessives, prennent des formes qui menacent la vie commune. Un enfant blessé transmet à d'autres ses blessures. Qui ne travaille pas sur ses blessures, réagit sur autrui.

    Parfois le mal est la haine du père, qui se retourne contre n'importe qui. Il peut être si destructeur qu'il cause la perte de tout un peuple, comme on l'a vu dans l'histoire de bien des tyrans.

    Toutes ces explications nous laissent pressentir quelque chose du mystère du mal. Mais il demeure rationnellement insoluble.

     

    Anselm Grün - Réponses aux grandes questions de la vie - DDB 2009 pp. 92-94