compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Prier avec le P. Guardini : 37 e jour

    La prière dans les difficultés provenant de l'évolution intérieure. 

    Ce qui est vivant est mouvant ; et il ne faut en parler qu'avec beaucoup de précaution, sachant que tout ce qu'on peut en dire en général, n'a, dans les cas particuliers, qu'une valeur d'approximation. En parcourant ce volume le lecteur a peut-être éprouvé quelque gêne du fait de certaines imprécisions ; il lui est peut-être arrivé de n'être pas d'accord avec nous, d'avoir, sur tel ou tel point, des idées tout à fait différentes des nôtres ; et peut-être avait-il raison, tant il est vrai que nous avons été guidé dans notre exposé par le souci de tenir une ligne de juste milieu. Malgré cela nous espérons qu'il aura tout de même pu tirer quelque profit de cet ouvrage. 

    Jusqu'ici la difficulté n'est pas grave. Mais elle serait sérieuse si le lecteur nous disait qu'il n'a absolument que faire de tout ce qui a été dit. Il conçoit peut-être sa prière d'une manière beaucoup plus personnelle, et il estime que nos conseils et nos exposés lui sont parfaitement inutiles. Dans la mesure où il n'est pas victime de ses illusions, c'est bien ; qu'il laisse ce livre… Il peut se faire, en effet, que son expérience sorte de l'ordinaire ; ou bien que ses dons spirituels, aussi bien que les difficultés auxquelles il doit faire face, soient tout à fait hors du commun, tout à fait exceptionnels. Ou bien encore son existence s'écoule dans des conditions de vie telles, qu'aucune règle générale ne peut lui être appliquée. Il conviendrait malgré tout de mettre cette personne en garde ; de lui rappeler que les choses simples et quotidiennes gardent peut-être, malgré tout, plus d'importance pour lui qu'il ne le pense ; il est toujours dangereux de se classer parmi les êtres exceptionnels. Mais si c'est vraiment le cas, il lui faudra chercher des conseils plus personnels et tâcher de progresser tout seul. 

    Il reste enfin le fidèle qui déclare simplement qu'il ne peut pas prier, que tout ce que nous avons pu dire lui semble incompréhensible et impossible à mettre en œuvre. Tout le monde, un jour ou l'autre, a cette impression, et cela peut même arriver souvent ; tellement souvent qu'il nous semble utile d'y insister un peu. 

    Lire la suite

  • Psaumes 41 et 42

    Introduction au Psaume :

    Où donc est-il, ton Dieu ? 

    Ces deux psaumes, qui n'en font qu'un, sont comme traversés d'un double courant : l'un, puissant, hostile, lancinant, qui cherche à entraîner l'âme à la dérive et qui se ramasse dans le défi sarcastique : " Où est-il ton Dieu ? " ; l'autre, puissant aussi, mais doux comme la grâce, comme le souffle de l'Esprit : " Pourquoi te laisser abattre, ô mon âme ? "

    Cette double pression du dehors et du dedans, du monde et de la grâce, cette reprise perpétuelle par Dieu de l'âme dont le monde raille la fidélité, ce rétablissement dans l'espérance, c'est vraiment la vie telle qu'elle est. 

    Peu de prières se prêtent mieux à porter, dans la bouche du chrétien, le poids de cette inquiétude des hommes, secoués par le sarcasme triomphant des athées. C'est un psaume à savoir par cœur et à redire sans cesse, au nom des hommes d'aujourd'hui menacés dans leur foi. 

    Puissent-ils garder malgré tout la nostalgie passionnée de Dieu et le souvenir de ses grâces ! 

    Lire la suite