compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quatrième mystère glorieux : l'Assomption de Marie

Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,

car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. 

 

Évangile selon saint Luc 1,48-49 (Lc 1,48-49)

 

Alors, puisque l'Eglise universelle, en laquelle vit l'Esprit de vérité, cet Esprit qui la dirige infailliblement pour parfaire la connaissance des vérités révélées, a manifesté de multiples façons sa foi au cours des siècles, et puisque les évêques du monde entier, d'un sentiment presque unanime, demandent que soit définie , comme dogme de foi divine et catholique, la vérité de l'Assomption au ciel de la Bienheureuse Vierge Marie

- vérité qui s'appuie sur les Saintes Lettres et ancrée profondément dans l'âme des fidèles , approuvée depuis la plus haute antiquité par le culte de l'Eglise, en parfait accord avec les autres vérités révélées, démontrée et expliquée par l'étude, la science et la sagesse des théologiens -

nous pensons que le moment fixé par le dessein de Dieu dans sa Providence, est maintenant arrivé où nous devons déclarer solennellement cet insigne privilège de la Vierge Marie. 

     Pie XII - Proclamation du dogme de l'Assomption de Marie

 

 

Méditation du Père Romano Guardini

Les années de paisible attente ont pris fin. Le Seigneur est venu et a appelé sa Mère.

Elle est morte, car il écrit " que tous les hommes meurent (He 9,27),

mais alors, dit l'Eglise, il a réveillé son corps pur que le péché n'avait pas touché.

La puissance de sa propre Résurrection s'est accomplie en Marie et il l'a accueillie dans l'éternité. 

Mystère de joie infinie. 

Lorsque l'Eglise en parle, que les poètes spirituels le chantent, que les peintres l'évoquent, 

il semble que quelque chose qui demeure encore prisonnier dans l'existence terrestre surgit au grand jour. 

Ce n'est pas en vain que la fête de l'Assomption est célébrée dans la suprême plénitude de l'été [15 août]

Ce mystère nous est proposé afin que nous soupçonnions ce que peut être la joie du chrétien, l'accueil dans le triomphe de Dieu, le jaillissement infini vers en haut de la création . 

Et il nous est proposé pour qu'une lumière divine tombe  sur notre propre mort.

Par sa mort et sa résurrection, le Seigneur a transformé notre mort.

La mort était le fruit du péché - tout ce qu'on a pu dire de plus fort là-dessus n'a rien changé au fait.

Mais  par là mort du Christ, la mort a perdu son "aiguillon",  elle est devenue autre chose. Désormais, elle ne s'accomplit plus comme un acte qui nous concerne seuls, comme un aboutissement aux ténèbres.

Elle est aussi l'affaire du Christ.  

Mourir signifie désormais que le Christ vient et frappe à notre porte. La vie est brisée, mais par là même la porte s'ouvre et il est de l'autre côté. 

+R.G

Écrire un commentaire

Optionnel