compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Création et l'existence d'un Dieu créateur (7)

[35] La dépendance de notre existence et de notre bien par rapport à l'Amour Créateur de Dieu nous fait comprendre pourquoi l'homme ne trouve son bien qu'en conformant son action à une loi  qui ne dépend pas de lui et à laquelle sa liberté doit se soumettre, la loi morale. Cette loi, avons-nous dit, résulte de la nature de l'homme orientée vers des biens qui constituent son achèvement et sa perfection.

Mais pourquoi l'homme est-il ainsi, sinon parce que Dieu l'a fait ainsi ? Ici encore, c'est parce que l'homme est une créature qu'il faut pour sa perfection qu'il se soumette : c'est parce qu'il ne s'est pas fait lui-même et qu'il est tel que Dieu l'a fait qu'il trouve son bien conformément à la loi que Dieu a mise en sa nature en le créant.

Mais cette loi qui lui vient de son Créateur est le chemin de son bien et non une contrainte qui lui serait imposée de l'extérieur. On caricature Dieu en Le représentant comme cette sorte de tyran dont le caprice nous imposerait un règlement de vie contrariant toutes nos aspirations : la loi morale ne vient pas de Dieu en ce sens que Dieu l'imposerait de l'extérieur à notre nature, mais en ce sens qu'elle vient de notre nature dont Dieu est l'auteur et que la perfection pour laquelle nous sommes faits est un don de Dieu en vue duquel Dieu a disposé notre nature suivant certaines lois.

La créature s'enrichit et se perfectionne en suivant les lois par lesquelles Dieu la mène  vers son plus grand bien. Dieu est la source de toutes les lois par lesquelles est réglé l'univers : Il est la loi éternelle dont procède toute loi qui existe dans la création. Mais cette Loi éternelle n'est que l'impulsion d'Amour qui porte toute chose vers son bien et sa perfection et meut de l'intérieur  tous les êtres.  Hors de la Loi de Dieu il n'y a pour l'humanité comme pour tous les êtres que souffrance et dégradation. Le monde contemporain a fait la triste expérience du malheur auquel l'humanité se condamne quand elle se révolte contre Dieu et sa Loi. Toutes les lois humaines, tous les pouvoirs humains ne valent que dans la mesure de leur conformité à la Loi de Dieu. Elle est la règle de vie et source de bien des sociétés comme des individus.

Dieu n'est pas seulement la Loi éternelle qui règle l'orientation générale des êtres vers leur bien, car puisque rien n'existe [36] sans recevoir de Lui l'existence aucun détail ne Lui échappe et c'est pourquoi on L'appelle la Providence.


Jean DAUJAT - Connaître le christianisme - Éditions Pierre Téqui 1947

 

Les commentaires sont fermés.