compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paradoxes 13

On se demande comment être adapté. Il faut d'abord savoir comment être.

 

" Comment présenter le christianisme ? Comment l'adapter à ceux que je dois évangéliser ?" Souci légitime et nécessaire. Mais s'il se fait jour trop vite, s'il prend trop vite le pas chez l'apôtre sur le souci de sa formation personnelle et de sa propre évangélisation, il peut receler beaucoup d'orgueil naïf, même lorsque la seconde de ces interrogations fait place à celle-ci, plus orthodoxe : " Comment m'adapter ?" La question essentielle doit être toujours : Qu'est-ce que le christianisme ? Qu'en ai-je compris ? Comment me l'exprimer à moi-même ?  Comment lui ouvrir toutes les régions de mon esprit ? etc. Et à de telles questions, on a jamais fini de répondre. Le christianisme n'est pas un objet que nous tiendrions en main : c'est un mystère en face duquel nous sommes toujours ignorants et profanes.

Henri de Lubac - Paradoxes - Cerf 2007

Les commentaires sont fermés.