compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Psaume 2 " Tu es mon Fils"

[le texte en bleu est le commentaire du Cal Garonne]

 

Il n'est plus possible de redire ce psaume sans lui donner cette plénitude qu'il a prise à l'heure où se déchaînait, autour du Seigneur Jésus et des siens, la fureur des hommes. 

Ce déchaînement durera autant que le monde. 

A chaque fois qu'il éclatera plus violent et semblera devoir tout emporter, il sera bon de retrouver le calme tranquille de la Parole souveraine retentissant par-dessus l'orage et lui imposant silence, comme Jésus sur le lac apaisait les flots et le vent. 

Le ton assuré de la Parole divine, mille fois victorieuse à travers les siècles de la puissance des hommes, doit apporter aux âmes la paix souveraine dont ils ont besoin :

"Que craignez-vous, hommes de peu de foi ?" (Mt 8,26)

"C'est moi, ne craignez rien" (Jn 6,20)

Où sont les ennemis du Christ qui emplissaient hier encore la terre de leurs cris ? Où seront demain ceux d'aujourd'hui ? Le Christ demeure.

Les maîtres du monde se déchaînent ; leurs cris frappent nos oreilles, blessent nos coeurs aujourd'hui :

Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ? Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux contre le Seigneur et son messie : " Faisons sauter nos chaînes, rejetons ces entraves !"

Celui qui règne dans les cieux s'en amuse, le Seigneur les tourne en dérision ; pui il leur parle avec fureur, et sa colère les épouvante : "Moi, j'ai sacré mon roi sur Sion, ma sainte montagne."

Je proclame le décret du Seigneur !

Il m'a dit : "Tu es mon fils ; moi, aujourd'hui je t'ai engendré. Demande, et je te donne en héritage les nations, pour domaine la terre tout entière. Tu les détruiras de ton sceptre de fer, tu les briseras comme un vase de potier."

Maintenant, rois, comprenez, reprenez-vous juges de la terre. Servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant. Qu'il s'irrite et vous êtes perdus : soudain sa colère éclatera.

[A nous la paix et la joie :]

Heureux qui trouve en lui son refuge ! +

A la fureur des hommes, répond l' assurance paisible du Seigneur et de ceux qui lui appartiennent.

Soyons avec ceux que l'épreuve risque d'abattre : communions à leur angoisse. Mais soyons aussi en leur nom, et pour eux dans le Christ, participants de la divine sérénité.

 

Traduction du Psaume : texte officiel de la Liturgie des Heures

Les commentaires sont fermés.