compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

manque de foi

  • manque de foi

    Ils [les disciples] sont appelés par un père pour guérir son fils. Mais ils n'y parviennent pas. Deux paroles terribles nous atteignent quand les disciples viennent raconter leur incapacité à guérir.

    D'abord : " Race incrédule et perverse, jusqu'à quand vous supporterai-je ? " Jésus est excédé de cet environnement humain où il ne rencontre qu'incrédulité. Personne ne veut croire en ce Dieu Père qui répond à une vraie prière de la foi.

    (...)

    Il nous faut entendre cette exclamation de colère et de souffrance avec un sérieux total, car elle ne s'adresse plus aux Juifs, mais à nous. Et qu'est-ce qui révèle notre manque de foi et notre perversion fondamentale ? Non pas le simple fait que nous ne pouvons pas guérir un malade par la prière, mais bien plus globalement que nous ne pouvons pas guérir. Guérir notre monde de sa folie. Guérir de la soif d'argent ou de puissance, guérir de l'engrenage technoscience, guérir pour préserver le monde de la nature, ce jardin qui nous fut donné. (...)

    "Vous n'avez rien pu faire à cause de votre manque de foi." Il s'adresse à nous. Nous, chrétiens, tous sans exception. Nous devrions être les premiers à pouvoir commencer la guérison de ce monde, à le guérir de son hybris et de son désespoir, qui tombe parfois dans l'eau et parfois dans le feu ! Et nous ne pouvons rien. (...)

    " Si vous aviez de la foi gros comme un grain de moutarde..." et vient cette parole sur la montagne à déplacer. (...) Il ne dit cela que pour faire mesurer à ses disciples (à nous), la médiocrité, la vanité, l'insignifiance de notre foi.

    Jacques Ellul - Si tu es le Fils de Dieu - Ed. ebv / centurion , 1991 pp. 48-49