compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Psaume 48

    Introduction au psaume :

    Un homme ne se rachète pas.

    Le mystère du monde est grand, il est lourd.

    Mais un fait est là, contre lequel ne peuvent rien les prétentions des hommes et leurs fanfaronnades : la mort, cette mort dont l'ombre plane sur toute existence, même la plus favorisée, et qui réduit durement l'humanité à sa " servitude " (He 2,15).

    Devant la mort se réalise une égalité totale : la richesse et la puissance cèdent à sa loi. Elle résoud les injustices apparentes. Elle contraint tous ceux qui se flattent de leur avoir et de leur sagesse à se sentir  les égaux du pauvre ou du sot dans ce nivellement final. Aucune richesse, aucune habileté ne permettent d'échapper à l'implacable échéance : " Nous sommes entrés en ce monde sans y rien apporter, et nous ne pourrons pas en emporter davantage " ( 1 Tm 6,7) 

    " Que sert à l'homme de gagner l'univers s'il vient à perdre son âme ? Ou bien que donnera l'homme en échange de son âme ? " (Mt 16,26)

    Tout ce psaume n'est qu'un commentaire à cette pensée qui doit nous être familière. Il commence gravement, car l'énigme est scandaleuse, en effet, de ces hommes qui semblent imperturbablement heureux malgré leur indignité :

     

    Lire la suite