compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Psaume 45

Introduction au psaume :

"Sachez enfin que je suis Dieu !"

L'assurance du chrétien est un don de Dieu.

Un don qu'il ne faut pas méconnaître, mais cultiver au contraire comme une vertu. 

Un don qu'il ne faut donc jamais, sous peine de le perdre, regarder comme sa propre conquête, comme le fruit de son effort ou de son mérite. 

On ne peut vivre chrétien dans la pusillanimité ou la crainte : ce serait offenser Dieu, ce serait aussi s'exposer au pire, car le combat n'est pas facultatif. 

Mais rien n'est plus loin du chrétien que l'assurance orgueilleuse, la tension artificielle des vieux Stoïciens qui se flattaient de rester impassibles au milieu des pires catastrophes. 

Le chrétien est un homme qui sait qu'il ne peut rien, et qui croit que Dieu peut tout : l'un et l'autre. Et suivant qu'on le regardera par l'une ou l'autre face de son âme, on sera saisi tour à tour par la profondeur de son humilité ou par l'audace de son ambition. Son âme est la citadelle imprenable au cœur de laquelle Dieu réside. L'Eglise est bâtie pour ne céder à aucun assaut (cf. Mt 16,18)

Voici l'Eglise, voici l'âme chrétienne, debout face aux orages :

 

 

 

 

Dieu est pour nous refuge et force,

secours dans la détresse, toujours offert.

Nous serons sans crainte si la terre est secouée,

si les montagnes s'effondrent au creux de la mer ;

ses flots peuvent mugir et s'enfler,

les montagnes, trembler dans la tempête :

 

[R/]

               [Il est avec nous,

                  le Seigneur de l'univers ;

               citadelle pour nous,

                  le Dieu de Jacob !]

 

La voici ferme en son Dieu au milieu des ébranlements universels :

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,

la plus sainte des demeures du Très-Haut.

Dieu s'y tient : elle est inébranlable ;

quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Des peuples mugissent, des règnes s'effondrent ;

quand sa voix retentit, la terre se défait.

 

A l'horizon, il y a la paix de Dieu :

R/

               Il est avec nous,

                  le Seigneur de l'univers ;

               citadelle pour nous,

                  le Dieu de Jacob !

 

Venez et voyez les actes du Seigneur,

comme il couvre de ruines la terre.

Il détruit la guerre jusqu'au bout du monde,

il casse les arcs, brise les lances, incendie les chars :

« Arrêtez ! Sachez que je suis Dieu.

Je domine les nations, je domine la terre. »

 

La paix que la grande voix de Dieu promet, en s'élevant soudain. Voix qui appelle l'écho de l'âme fidèle :

 

R/

               Il est avec nous,

                  le Seigneur de l'univers ;

               citadelle pour nous,

                  le Dieu de Jacob !

Écrire un commentaire

Optionnel