compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Psaume 35

Introduction au Psaume :

En ta lumière nous voyons la lumière.

Le spectacle du pécheur endurci, invétéré, apparemment sûr de lui-même et du silence de Dieu, est l'un des plus terribles et l'un des plus capables d'éprouver la foi. 

Le regard s'arrête sur ces figures de " damnés ", étrangers à toute crainte de Dieu, en qui semble éteinte à jamais toute flamme de remords, toute lueur d'inquiétude, vrais morts vivants aux yeux de celui qui croit :

 

 

C'est le péché qui parle

         au cœur de l'impie ; *

ses yeux ne voient pas

         que Dieu est terrible.

 

Il se voit d'un œil trop flatteur

         pour trouver et haïr sa faute ; *

il n'a que ruse et fraude à la bouche,

         il a perdu le sens du bien.

 

Il prépare en secret ses mauvais coups. +

La route qu'il suit n'est pas celle du bien ; *

         il ne renonce pas au mal.

 

D'instinct on détache d'eux son regard : ils font peur.

Et l'on reporte sur Dieu tout ce que ces hommes refusent, tout ce que nous voudrions leur faire partager et qu'ils rejettent avec mépris : notre foi, notre espérance, notre amour. On dirait que se réalise la promesse du Seigneur : " S'il ne se trouve personne pour accueillir votre souhait de paix, la paix se reversera sur vous " (Lc 10,16)

Ce psaume abonde en mots forts et doux dont notre mémoire devrait se nourrir et qui aident  à se sentir bien près de Dieu. 

 

Dans les cieux, Seigneur, ton amour ;

         jusqu'aux nues, ta vérité ! *

Ta justice, une haute montagne ;

         tes jugements, le grand abîme !

 

Tu sauves, Seigneur, l'homme et les bêtes :

qu'il est précieux ton amour, ô mon Dieu !

 

A l'ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : +

ils savourent les festins de ta maison ; *

aux torrents du paradis, tu les abreuves.

 

En toi est la source de vie ;

par ta lumière nous voyons la lumière.

 

Garde ton amour à ceux qui t'ont connu,

ta justice à tous les hommes droits.

 

Que l'orgueilleux n'entre pas chez moi,

que l'impie ne me jette pas dehors !

 

Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ;

abattus, ils ne pourront se relever.

 

Écrire un commentaire

Optionnel