compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour converser avec le Maître 02 : première méthode

Extrait du livre : "Pour converser avec le Maître" de G. Courtois (Éditions Fleurus 1949)

La Halte féconde

Considérez le temps dont vous disposez comme le temps d'une halte bienfaisante, où vous rencontrez le Seigneur. Rencontre de deux regards, de deux cœurs, de deux désirs.

Rencontre de deux regards :

Pensez qu'Il est là, qu'Il vous voit, qu'Il vous regarde... Restez-là sans rien dire, à Le regarder vous aussi le plus longtemps possible, sans vous fatiguez, à la manière du paysan d'Ars qui résumait sa prière par ces mots : "Je L'avise et Il m'avise".

Faites passer dans ce regard intérieur tous les sentiments qui vous viennent à l'esprit: votre foi... votre adoration... votre reconnaissance... votre repentir... votre confiance...

Rencontre de deux cœurs :

On raconte que sainte Thérèse de Lisieux interrogée sur ce qu'elle disait au Bon Dieu quand elle priait, répondit : " Je ne Lui dis rien, je L'aime."

Vous aussi, sans rien Lui dire, pensez qu'Il vous aime comme Lui seul peut aimer, et en retour essayez de Lui faire sentir, du mieux que vous pouvez votre amour pour Lui. Ce sera peut être timide, mais avec sa grâce, peu à peu, ce sera de plus en plus loyal, de plus en plus profond, de plus en plus intense. Dites-vous bien que rien en vous ne Lui échappe, et ce qui compte à ses yeux c'est précisément la sincérité de vos sentiments intérieurs.

Rencontre de deux désirs :

Cette fois-ci, demandez-Lui tout ce que vous pouvez désirer, pour vous, pour l’Église, pour Lui-même. Si vous n'avez pas d'idées précises, récitez par exemple le Pater, en vous arrêtant quelques secondes après chaque demande.

Puis, et ce n'est pas la partie la moins importante de votre entretien, demandez-Lui qu'Il vous inspire ce qu'Il peut bien avoir à désirer de vous en ce moment. Si vous ne trouvez pas, posez-Lui lentement la question, par une phrase très simple, comme celle de saint Paul sur le chemin de Damas : " Seigneur, que voulez-Vous que je fasse ? Seigneur, qu'attendez-vous de moi ? Seigneur que puis-je faire pour Vous faire plaisir ?" Ce serait bien étonnant que Dieu sous une forme ou sous une autre , ne vous envoie pas une inspiration sollicitée avec une telle confiance.

 

Pour terminer, demandez à Notre-Dame de vous aider à réaliser ce que son Fils attend de vous, et repartez confiant pour une nouvelle étape.

Les commentaires sont fermés.