compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les guérisons dans l'Evangile

Quand Jésus parle de la foi, il entend par-là une insondable confiance en Dieu. " Ta foi t'a sauvé ", cela veut dire : parce que, dans ta détresse, tu t'es tourné vers moi, parce que tu m'as fait confiance , tu es guéri.

Dans les récits de guérison, la Bible rend compte de personnes qui ont fait l'expérience de la guérison dans leur rencontre avec Jésus. Manifestement, Jésus rayonnait la confiance, si bien que les gens trouvaient le courage d'aller vers lui avec leurs maladies.

Si nous lisons aujourd'hui ces récits de guérison, ce n'est pas pour apprendre des détails intéressants sur la vie de Jésus, mais c'est pour être guéris nous-mêmes, dans notre rencontre avec lui. Toutes les maladies guéries par Jésus sont de nature psychosomatique. Elles expliquent ce qui est latent en nous.

Nous sommes aveugles et fermons les yeux devant les choses désagréables.

Nous sommes paralysés - nous n'osons pas sortir de nous-mêmes et aller vers les autres.

Nous sommes sourds - nous ne voulons rien entendre quand cela ne nous convient pas ; nous n'avons aucun sens des demi-tons et des harmoniques dans ce que les autres veulent vraiment nous dire.

Nous sommes muets, incapables de communiquer vraiment ; nous ne trouvons pas les mots qui unissent et qui dispensent la vie.

Nous sommes lépreux - nous n'arrivons pas à nous accepter nous-mêmes, nous nous sentons rejetés, isolés, et nous n'osons pas aller vers les autres.

 Nous sommes possédés - obsédés par des idées fixes, dominés par des pensées confuses qui nous poussent à nous faire du mal.

Nous sommes morts - nous sommes des être rigidifiés, froids, sans impulsion intérieure, désespérés.

Si nous comprenons la signification psychologique de ces différentes maladies, nous nous retrouverons dans ces récits avec nos plaies et nos blessures, avec nos peurs et nos complexes et nous ferons l'expérience de la rencontre de Jésus.

 

Anselm Grün - Croire en Dieu, croire en soi - Médiaspaul 2004, pp 19-20

Les commentaires sont fermés.