compteur de visite site web

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paradoxes 08

La vérité trop fréquente, ne serait-ce pas que le dogme nous ennuie, que la spiritualité nous ennuie ? Nous remplaçons cela par un peu de dévotion sensible et, si nous sommes intellectuels, par quelques vues - que nous croyons volontiers profondes, personnelles et adaptées - de philosophie religieuse... Mais comme une telle religion n'est plus vivante, elle n'a plus pour elle-même aucune puissance de conquête. Alors nous nous épuisons à chercher des méthodes, des "industries"... Le témoignage et l'apostolat sont remplacés trop vite par le prosélytisme et par la propagande.

Henri de Lubac - Paradoxes - Cerf 2007

Les commentaires sont fermés.